Légalisation du cannabis

Non, mais quel changement de mentalité !

De nombreuses instances gouvernementales suivent à présent l’exemple du Colorado aux États Unis. En effet, celui-ci fut le premier État américain à autoriser l’usage du cannabis à des fins récréatives et thérapeutiques en 2004. La question se pose. Pour quelles raisons légalise-t-on maintenant le cannabis un peu partout sur la planète?

Que penser d’un tel revirement de situation? Dans quel but les divers gouvernements en arrivent-ils maintenant à adopter une pareille législation?

De nombreux politiciens justifient leur décision en soutenant que c’est une manière efficace de contrer le marché illicite de substances hallucinogènes. Certains, pensent plutôt que c’est un excellent moyen de renflouer les coffres de l’État. Mais peu importe les motifs invoqués, les tenants de cette libéralisation des drogues affirment qu’ils agissent uniquement dans l’intérêt public. Dans ce virage idéologique de 180°, une chose devrait toutefois nous préoccuper.

N’y aurait-il pas également une toute raison, celle-là occulte, inavouée, et même inavouable, derrière un pareil « écran de fumée »?

Voici mon point de vue à ce sujet.

Il est bien difficile de ne pas reconnaître que les conditions de vie sur la planète se détériorent rapidement. En cela, nos activités polluantes contribuent pour beaucoup à cette dégradation. Les changements climatiques n’ont pas fini de nous surprendre. Les catastrophes naturelles qui s’intensifient vont nous empoisonner de plus en plus l’existence. N’en doutons pas, les prochaines décennies seront déterminantes pour l’avenir de l’humanité et celle des biodiversités. Une hausse de la température globale, supérieure à 2° Celsius avant 2100, engendrera des conséquences catastrophiques à l’échelle planétaire. N’oublions pas que les gaz à effet de serre s’accumulent de manière alarmante dans l’atmosphère.

À partir de ces sombres données, interrogeons-nous au sujet de nos comportements coupables. Notre empreinte écologique sur l’environnement s’amplifie-t-elle ou régresse-t-elle? Avons-nous atteint un seuil critique ou bien l’avons-nous dépassé pour notre plus grand malheur? Serait-il déjà trop tard pour envisager le salut du genre humain?

Cela étant dit, revenons à la légalisation du cannabis en nous questionnant honnêtement. Pourquoi de plus en plus de gouvernements mondiaux emboîtent-ils le pas dans cette voie considérée comme absurde il n’y pas si longtemps? Serait-ce là un moyen détourné pour apaiser l’anxiété et l’agressivité qui s’accentue dans la société? Une population à l’esprit engourdie deviendrait-elle moins critique envers ses dirigeants, tous préoccupés à maximiser les rendements économiques? Serait-ce plutôt une manière d’étancher leurs soifs insatiables d’être réélus aux prochaines élections.

 L’effet anesthésiant des stupéfiants consommés à l’échelle mondiale aurait-il un objectif commun pour les populations du globe? Inciterait-on les gens à regarder désormais à travers des lunettes roses et opaques l’implacable réalité qui nous pend au bout du nez?

Oui, la question est légitime. Pour quelles raisons au juste légalise-t-on le cannabis?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.